lundi 14 juin 2010

ANGKOR

"Lorsque les tours d’Angkor Wat, caressées par la lumière dorée du soleil couchant, se reflètent dans les bassins, on imagine sa splendeur d’antan, à l’époque du règne de son édificateur, le Roi Suryavarman II. En son centre se dresse le temple avec ses cinq tours en forme de fleurs de lotus et dont la principale se dresse fièrement vers le ciel, à 65 mètres de hauteur. Sculptées dans la pierre, des danseuses ornent de nombreuses parois de ce complexe monumental édifié au XIIe siècle. Le temple d’Angkor constitue un important symbole national, il représente la culture khmère, mais aussi le peuple cambodgien d’aujourd’hui. Son effigie orne par ailleurs le drapeau national et les billets de banque. " in Kuoni Asie


Encore une fois, je n'ai qu'un conseil, regarde les photos ! Ca vaut largement mieux que tout ce que je peux écrire, tellement c'est grandiose. Bon ok, sur les photos, tu n'as pas la chaleur, la moiteur la brulure du soleil (j'ai réussi à prendre un coup de soleil sur mes avant-bras pourtant déjà bien bruns !).
Tu n'as pas le sable, oui le sable ! Oui du sable brun, du sable jaune, du sable rouge. Il y a tellement de sable, qu'on pourrait se croire en bord de mer avec la brousse derrière, manque juste la mer. Je suis curieux de savoir pourquoi tout ce sable ici ? Faut que je trouve un géologue.
Et si certains temples ont de la peine à se tenir droit et debout, ce n'est pas uniquement à cause de leur âge (entre 800 et 1200 ans) ou l'emprise de la savane depuis leur abandon au16e siècle, c'est aussi parce qu'ils sont construits sur du sable, on pourrait presque dire château de sable.... sauf que le sable est entouré de pierres sculptées.
Magnifique, Tous pareils, tous différents


La prochaine fois, oui car je reviendrais ! je me lèverais encore plus tôt, vers 4 heures du matin pour être à pied d'oeuvre, de chef-d'oeuvre devrais-je écrire au pied des temples, car il faut les escalader pour profiter pleinement de l'architecture et de leur majestuosité. Je suis chaque fois parti de l'hôtel à 8 heures mais c'est déjà trop tard et le soleil cogne déjà fort, alors je te dis pas à midi et en fin de visite vers 14 - 15 heures, c'est juste trop. De toute façon, après 5 heures de visite, c'est un peu l'overdose de temples, de chaleur, de photos, les batteries sont à plats. Les miennes et celle de l'appareil photo.






Et à chaque temple, le même rituel, les gamins, voire les plus grands qui te proposent boissons, cold drink, guide book, postcard, avec un certain sens de la conversation pour certains, tu pars quand, ah bon alors n'oublies pas les souvenirs pour tes amis, ok reviens me voir à la sortie du temple, etc. Pour autant que la sortie soit du même côté, car on rentre dans un temple par l'est, et bien souvent on le traverse intégralement (entre 600 et 1000 mètres) pour ressortir à l'ouest, c'est le sens sacré.
On est loin, très loin du harcèlement thaïlandais, où on te poursuit, t'attrapes par le bras pour te fourguer tout et n'importe quoi, Pourvu que les khmers gardent leur sourire et leur gentillesse bon-enfant et ne se transforment pas en harceleurs thaïs et ne commencent pas à vendre tout et n'importe quoi sous prétexte d'Angkor Wat, avec ou sans logo d'ailleurs. Ici ça reste gentillet, bon enfant.



Dimanche, troisième jour, trop chaud et surtout beaucoup trop de touristes (en majorité chinois, mais ça doit pas être mieux quand les européens ou les nord américains débarquent) lol. Mais heureusement dimanche bien accompagné.
J'ai très nettement préféré visiter les temples avec peu de monde, pour certains ça ne pose pas de problèmes, les tours opérateurs les ont écartés de leur circuit ! Et c'est dans ceux là que j'ai rencontré des cambodgiens très sympathiques. Mon guide à Bakong, un ouvrier du chantier de restauration qui se propose de m'accompagner autour des ruines alors que je lis le panneau explicatif, le courant passe alors banco ! Et en plus de ses explications, il connait très bien tout les coins et recoins du temple, y compris les moins visités !! ;-)
Les moines avec qui j'ai papoté pendant plus d'une heure de la culture khmer, des temples, de leur vie et du bouddhisme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire